RollerCoaster Tycoon Adventures

Editeur : BigBen
Developpeur : Atari
Genre : Stratégie
Etat : Jeu disponible
Date de sortie : 29 novembre 2018





Card image cap
version éditeur

Test de RollerCoaster Tycoon Adventures

Publié le vendredi 14 décembre 2018 à 07h27 par Fourcherman

Les fans de gestion de parcs d’attractions ont appris, avec grand plaisir, l’annonce de l’arrivée sur Switch de la licence Rollercoaster Tycoon il y a quelques mois. A quoi peut on s’attendre sur la console de Nintendo sachant que le jeu a plutôt pris ses lettres de noblesse dans l’univers PC et Mac puis un passage sur smartphone plutôt réussi. Gérer un parc, ses activités et ses montagnes russes en mode portable ou TV, est-il si simple ? Il ne faut cependant pas s’attendre à un niveau de détails comme sur PC puisqu’il s’agit ici d’un portage de la version mobile Rollercoaster Touch.


Retour en enfance

La saga Rollercoaster Tycoon, initié par Chris Sawyer, a marqué toute une génération de joueurs et continue de marquer les esprits depuis presque 20 ans. Les épisodes se succédaient en atteignant un niveau de détails au niveau de la gestion assez incroyable, notamment avec la construction des montagnes russes toujours de plus en plus folles. Il fallait gérer le moindre éléments de décors, les fils d’attente, les déchets, la nourriture, les réparations, les recrutements et en fait quasiment tout. Alors si dans un premier temps, en lançant Rollercoaster Tycoon Adventures, on se dit que c’est génial de pouvoir mettre les mains sur un jeu de gestion de parcs qui plus est avec la licence Rollercoaster Tycoon, il faudra vite freiner ses ardeurs. Qu’on se le dise la gestion est très limitée, on sent que nous sommes face à un portage de la version mobile avec quelques ajustements pour s’adapter à la Nintendo Switch. Une version mobile qui certe était excellente en 2017 mais qui peine à convaincre sur Switch. Alors évidemment construire de beaux parcs vous apportera satisfaction, surtout aux joueurs moins exigeants qui découvrent la licence, mais sans une vraie gestion et ses difficultés, on reste tout de même sur notre faim.


Les joueurs auront la possibilité de parcourir un mode aventure plutôt sympathique avec 16 scénarios aux défis variés qui permettent d’éviter une lassitude trop vite. Autre mode indispensable pour tout créateur qui se respecte : le mode bac à sable qui permet de jouer plus librement sans objectif, seule notre créativité sera la limite. Comme je le disais plus haut, la gestion demeure à son minimum, il suffit d’enchainer les constructions sans grande difficulté, et pour le coup il y aura le choix et tout ne sera pas disponible au lancement de la partie, il faudra passer par le labo de recherches qui petit à petit vous ouvrira les portes d’une centaine de boutiques, attractions, montagnes russes. Le tout se paye et la gestion financière est vraiment trop simple, chaque boutique/attractions/entrée du parc offre la possibilité de faire bouger une jauge pour le prix, un indicateur vous aidera à être au bon prix pour ne pas frustrer vos clients voire même les rendre heureux avec un prix très bon marché. Clairement l’argent n’est pas un problème, les caisses se remplissent de plus en plus vite à mesure que vous enchaînez les constructions/recherches/constructions/recherches… Plusieurs indicateurs et statistiques vous aideront aussi à contenter votre public, à améliorer la propreté ou la qualité de vos attractions. On se rappelle pour les joueurs PC de l’époque qu’il fallait tout de même gérer individuellement l’usure des attractions et y envoyer un technicien au plus vite avec qu’elle n’explose, dans cette version Switch il suffira de construire un bâtiment de technicien qui se chargera du boulot automatiquement selon un périmètre, idem pour les balayeurs. Tout est un peu trop simplifié, ceci plaira sans doute à certains mais en décevra plus d’un. Le plus grand plaisir que nous aurons c’est de construire un beau parc, bien agencé.

 

Bienvenue au parc

 

La Switch s’en sort plutôt bien mais ...

 

Forcément la Switch s’en sort bien techniquement mais on ne part pas de très loin avec une version mobile et ça ne représente pas bien ce que la console a dans le ventre. En plus d’une trop grande simplicité dans la gestion du parc, on aurait pu espérer avoir des graphismes et animations bien plus détaillés. Pourtant le mode TV est en 1080p et le mode portable en 720p. On reste encore une fois trop proche de ce que propose la version mobile. Heureusement la bande son colle parfaitement au genre et ne lasse pas même après quelques heures de jeu. La jouabilité en mode tactile va sans doute en calmer plus d’un aussi, ça manque de précision et finalement on se sentira bien plus à l’aise avec l’utilisation des touches et languettes pour basculer dans les différents menus du jeu et cette gestion par touche est par contre vraiment bien adaptée (heureusement pour les joueurs plutôt habitués au mode TV). Rollercoaster sur Switch laissera un sentiment de travail bâclé et surtout de grosse déception, espérons maintenant qu’un vrai jeu de gestion de parc arrive un jour et qu’il ne soit pas un simple portage mobile. Qui sait, peut être Theme Park… un jour ..

 

Votre créativité sera la seule limite

Note image
Conclusion

Rollercoaster Tycoon Adventures n’est malheureusement qu’un simple portage de la version mobile, avec quelques ajustements pour coller au gameplay TV/portable de la Switch. Sa gestion trop minimaliste et une technique qui ne fait pas honneur à la console décevra énormément les fans. Je ne peux m’empêcher de parler du prix de vente, en moyenne 50€, c’est un peu fort pour un portage. On espère l’arrivée dans un futur proche d’un vrai jeu de gestion de parcs d’attractions, un vrai Rollercoaster Tycoon ou encore un Theme Park … Espérons que le genre n’en soit qu’à ses débuts sur cette console.



Les
  • Quelques défis sympas
  • Un très grand nombre de constructions variées
  • Le plaisir malgré tout de construire un parc
Les
  • Gestion limitée au strict minimum
  • Simple portage de la version mobile !
  • Aucun challenge
  • Techniquement très limité
  • On s’ennuie assez vite
  • Pas moyen de tester nos montagnes russes, c’est moche, très moche !!!
Note image
Conclusion

Rollercoaster Tycoon Adventures n’est malheureusement qu’un simple portage de la version mobile, avec quelques ajustements pour coller au gameplay TV/portable de la Switch. Sa gestion trop minimaliste et une technique qui ne fait pas honneur à la console décevra énormément les fans. Je ne peux m’empêcher de parler du prix de vente, en moyenne 50€, c’est un peu fort pour un portage. On espère l’arrivée dans un futur proche d’un vrai jeu de gestion de parcs d’attractions, un vrai Rollercoaster Tycoon ou encore un Theme Park … Espérons que le genre n’en soit qu’à ses débuts sur cette console.


Les
  • Quelques défis sympas
  • Un très grand nombre de constructions variées
  • Le plaisir malgré tout de construire un parc
Les
  • Gestion limitée au strict minimum
  • Simple portage de la version mobile !
  • Aucun challenge
  • Techniquement très limité
  • On s’ennuie assez vite
  • Pas moyen de tester nos montagnes russes, c’est moche, très moche !!!
RollerCoaster Tycoon Adventures Rating: 5 / 10